« Article suivant Article précédent »

[Journée 35]  NICE 3-1 PSG

Dans un choc sous haute tension, Paris a finalement baissé la garde face à Nice. Le club de la capitale voit à l’arrivée son adversaire du soir revenir à 3 points. Et laisse Monaco en position idéale, à 3 journées du clap de fin de cette Ligue 1.

LE FILM DU MATCH : PARIS PRIS AU PIÈGE
Longtemps, on a flirté avec un air de déjà-vu. Mené 2-0 au match aller, le club de la capitale avait réussi un comeback face à ces mêmes Niçois (2-2). C’était il y a quatre mois, et au regard de la dernière demi-heure, on s’attendait à pareil sort. A minima. Mais la grinta azuréenne en a décidé autrement. Pire, ce rendez-vous a viré au cauchemar dans le temps additionnel. En contre, Donis a crucifié les espoirs parisiens (3-1, 90e+2) et Motta (90e) puis Di Maria (90e+3) ont été expulsés. Deux gestes d’humeur, de frustration surtout, après 93 minutes électriques. Dans ce sommet, on a d’abord vu que du blanc, Paris s’affichant mordant d’entrée. Entreprenant, Di Maria bute une première fois sur Cardinale (5e), avant que Cavani ne voit sa tête repoussée sur sa ligne par Seri (17e). Une entame saisissante, avant l’envol des Aiglons. Sur un raid de Pereira côté droit, Balotelli se distingue le premier en trompant Trapp en force, sur sa droite (1-0, 26e). Une ouverture du score qui donne littéralement des ailes à l’OGCN.

Illustration toujours avec Pereira dans le rôle d’acteur principal. Sur une nouvelle percée, le Portugais nettoie la lucarne, avec l’aide du poteau (2-0, 48e). Le break est fait, et la tension monte crescendo dans l’Allianz Riviera. De l’électricité donc, mais pas de court-circuit côté parisien, puisque les Champions de France n’abdiquent pas. Alors que l’on attaque la dernière demi-heure, Marquinhos redonne un véritable espoir en réduisant l’écart de la tête (1-2, 64e). Acculé, oppressé, le onze niçois ne doit son salut qu’à sa combativité, et surtout à un Cardinale impeccable face à Meunier (71e) ou encore Thiago Silva (76e). Lucas voit ensuite le cadre se dérober (85e), avant un finish à 180 degrés.L’optimisme est passé, et le réalisme niçois va faire le reste. A 9 contre 11 au coup de sifflet final, Paris laisse filer 3 points sur la Promenade des Anglais. Au classement, les hommes de Favre reviennent donc dans la roue de leurs adversaires du soir, à 3 points. Et à une vingtaine de kilomètres, les Monégasques ont quant à eux pris une sérieuse option sur le titre.

image 1 actualitéimage 2 actualité

L’IMAGE DU MATCH : PARIS STOPPE SA SÉRIE
C’est la conséquence de cette soirée: il n’y aura pas de record à l’extérieur pour le Paris Saint-Germain. Invaincus depuis 16 matchs en Ligue 1, les hommes d’Emery restaient sur 8 succès de rang en championnat hors de leurs bases. On savait le défi corsé, dans une enceinte où l’OGCN demeure invaincue en L1 cette saison. Condamné à un sans-faute dans ce sprint final, Paris a vu son élan stoppé net, sur les bords de la Méditerranée. Une soirée décidément amère.

LE PROCHAIN ÉPISODE :
Il reste 3 semaines à négocier et autant de duels aux Parisiens dans cette Ligue 1. Mathématiquement, cela donne 9 points à glaner impérativement, sur ces 270 ultimes minutes du championnat. Dès samedi au Parc (17h), la première manche de ce triptyque se tiendra face à Bastia. Face à l’actuelle lanterne rouge (20e), il faudra entretenir une once d’espoir…

Le 06/05/2017 à 16h10 par Toma421

Source : www.psg.fr