« Article suivant Article précédent »

[1/4 de Finale]  AVRANCHES 0-4 PSG

Avec panache, Paris a validé son billet pour le dernier carré de la Coupe de France, face à une valeureuse équipe d’Avranches. L’avertissement est déchiffrable : le double tenant tient viscéralement à sa prestigieuse couronne !

LE FILM DU MATCH : PARIS SANS TREMBLER
On tenait avant tout à tirer un coup de chapeau. Pour une fois, ce ne sera pas à l’adresse de Cavani, ou autre Verratti, mais bien à notre adversaire. Un esprit coupe, une vraie ferveur à d’Ornano et un visage authentique : dans la Manche, si le Mont Saint-Michel jouit d’une renommée planétaire, Avranches est désormais clairement géolocalisable sur la carte du football français. Pendant 35 minutes, le Petit Poucet aura même semé…le doute, évoluant sans complexe. Une indécision temporaire plutôt, car on savait nos Parisiens à même de donner un coup d’accélérateur. Et si Nkunku (19e) puis Pastore (26e) avaient d’abord buté sur Beuve, c’est finalement du pied gauche de Ben Arfa qu’est venu le déclic. Sur un coup-franc excentré, le numéro 21 parisien a nettoyé la lucarne opposée, certes légèrement aidé par la déviation involontaire de Clauss (0-1, 35e). Le salut est donc passé par un bijou, appréciable à l’œil nu.

Affuté et inspiré, Ben Arfa persiste et signe juste après la pause, sur un bon décalage de Lucas (0-2, 53e). Altruiste sur cette percée, le Brésilien va dans la foulée creuser l’écart en ajustant Beuve, pour s’offrir sa 3e réalisation dans cette Coupe (0-3, 56e). L’heure de jeu est consommée, les espoirs normands aussi, mais Avranches soigne sa copie devant son public. Boateng (62e), Clauss (64e) et surtout Thiare sur coup-franc (71e) font passer un frisson sur la cage d’Areola. Pas de quoi secouer une charnière Aurier-Kimpembe aussi inédite qu’hermétique. De cette soirée caennaise, on retiendra aussi les premiers pas en match officiel de Lo Celso (entré à la 63e), déjà entreprenant. Ou encore ce délice de balle piquée signé Pastore, sur une passe laser de…Ben Arfa (0-4, 82e). L’autre enseignement c’est que Paris valide donc son billet pour le dernier carré. Souverain, le club de la capitale enchaine là un 16e succès de rang dans cette épreuve, son 30e d’affilée dans les coupes nationales ! La romance continue…

image 1 actualitéimage 2 actualité

L’IMAGE DU MATCH : BEN ARFA, MONSIEUR COUPE
Déjà impliqué au coup d’envoi dans 4 buts en Coupe de France (1 but, 3 passes décisives), Hatem est resté dans le thème. Sur une frappe éclair, il a d’abord trouvé l’ouverture (35e), avant de breaker dans le but vide (53e). Deux buts, et quelques transmissions léchées, comme sur cette percussion sur 40 mètres, ponctuée d’un caviar pour Pastore (26e). Sans effet immédiat au tableau d’affichage cette fois, le tandem va se distinguer de nouveau en fin de partie, avec une toute autre veine. Un relai du Français pour El Flaco nous gratifiera d’un but 100% toucher de balle (82e) ! Un vrai match plein pour Ben Arfa, qui aura suppléé Cavani avec consistance.

LE(S) PROCHAIN(S) ÉPISODE(S)
A une marche du Stade de France, Paris sera au rendez-vous des demies, le 25 ou 26 avril prochain. Pour continuer d’imprimer une empreinte rouge et bleu, sur cette édition centenaire. D’ici là, Matuidi et ses partenaires retrouveront la Ligue 1, l’autre fil rouge de cette fin de saison. A commencer dès dimanche (21h), au Parc, pour clôturer la 32e journée face à Guingamp (8e).

Le 07/04/2017 à 20h25 par Toma421

Source : www.psg.fr