« Article suivant Article précédent »

[Journée 29]  LORIENT 1-2 PSG

Le sursaut escompté s’est manifesté à Lorient, où le club de la capitale a empoché trois points vitaux. En signant leur sixième succès de rang à l’extérieur en championnat, les Parisiens reviennent dans les pas de Monaco. Et réenclenchent une dynamique vertueuse.

LE FILM DU MATCH : PARIS A L’UNISSON
La cicatrisation - même partielle - passait par un rebond immédiat. Amorcé par les mots dans le vestiaire du Camp Nou, le soulèvement parisien s’est matérialisé par les actes, au Moustoir. Privé de titulaires en puissance (Matuidi, Thiago Motta, Verratti, Lucas), le Paris Saint-Germain aura mis 25 minutes à apprivoiser le onze lorientais. Et après l’acclimatation, place à l’animation. Par deux fois, Lecomte repousse l’échéance, sur une tête de Thiago Silva (25e) et face à Cavani (28e). El Matador que l’on retrouve à la lutte avec Jeannot dans la continuité, sur un corner de Di Maria, effleuré par le Merlu. Suffisamment pour tromper son propre gardien (0-1, 28e). C’était dans l’air, c’est désormais acté : Paris vient de prendre l’ascendant. Pas groggy, les hommes de Casoni actionnent leur mode « survie ». Au rayon réplique, on ressortira cette frappe de Marveaux dans l’axe (35e). Pas de quoi surprendre Trapp - pour sa 50e en Ligue 1 - qui préserve sa cage et l’avantage parisien à la pause. Qui va rapidement devenir substantiel…

Les 22 acteurs sont de retour depuis 7 minutes, quand Nkunku, d’une frappe limpide, s’en va doubler la mise (0-2, 52e) ! Pas encore à l’abri, Paris se fait ensuite une frayeur, sur cette réduction du score de Ciani, sur corner (1-2, 69e). Une crainte passagère car, dans le dernier quart d’heure, Di Maria (75e, 83e) et Cavani (81e, 82e) auraient pu éviter tout suspens. A l’arrivée, Paris s’adjuge là son sixième succès d’affilée à l’extérieur en Ligue 1, et reste dans la roue de Monaco (à 3 points). De cette escale bretonne, on retiendra aussi la communion avec les 750 fans présents. Parce que l’union fait la force - et que l’adversité renforce - Paris est reparti au combat, avec l’attitude qu’on lui connaît. A savoir tête haute. Et à l’unisson.

image 1 actualitéimage 2 actualité

L’IMAGE DU MATCH : NKUNKU, PREMIERE PARMI L’ELITE
Le 14 novembre prochain, il soufflera ses 20 bougies. Mais à ses yeux, c’est sans doute ce 12 mars qui fera date. Titularisé aux côtés de Rabiot et Pastore, Nkunku aura soigné sa cinquième titularisation en Ligue 1. Précieux à la récupération, efficace dans l’impulsion, le natif de Lagny-sur-Marne aura pesé dans cette partie. Lourd même, en témoigne sa prise d’initiative salutaire, au retour des vestiaires. Servi par Cavani, le numéro 24 parisien a fait apprécier sa vista, sur une frappe tout en équilibre, pour inscrire son premier but en championnat (52e). C’est officiel : Christopher rime bel et bien avec…buteur.

LE PROCHAIN ÉPISODE
Déclenché, le sprint final va encore grimper en intensité, dimanche prochain. A 21h, les Parisiens recevront les Gones lyonnais, dont la vitesse de pointe peut s’avérer supersonique. Emmené par ses flèches (Lacazette, Fekir, Memphis), l’OL (4e, 50 pts) voudra soigner son temps de passage dans la capitale. Sans conteste le choc de cette 30e journée, avant 12 jours de trêve. Et alors qu’il reste 9 chapitres à écrire dans cette Ligue 1…

Le 16/03/2017 à 05h50 par Toma421

Source : www.psg.fr