« Article suivant Article précédent »

[1/8 de Finale - retour]  BARCELONE 6-1 PSG

Au terme d’un scénario aussi improbable que cauchemardesque, Paris a été finalement dépassé par le Barça, qui arrache sa qualification. Assommés sur le gong, les Parisiens quittent donc la scène européenne, sur une douche glacée.

LE FILM DU MATCH : INFERNAL
« Remontada ». Depuis trois semaines, ce terme alimentait les spéculations barcelonaises. 9 lettres que Paris avait décidé de bannir de son vocabulaire. Mais l’incantation s’est invitée à la fête, nous faisant frissonner, grelotter même, pendant quasiment 95 minutes. Irrespirable, cette manche retour est devenue infernale sur ce tacle aérien de Sergi Roberto (6-1, 90e+5), au bout du money time.

Sonnés, déboussolés, au terme d’un scénario hitchcockien, on va avoir du mal à trouver les mots justes, à chaud. Oui, on écarquille bien les yeux, et on reprend nos esprits : à la 88e minute, Paris était mené 1-3. Et le Barça devait alors encore marquer à trois reprises pour espérer une once de miracle. Un exploit malheureusement réalisé. Neymar coup sur coup (4-1, 88e puis 5-1, 90e), puis Sergio Roberto donc, sont passés par un trou de souris pour renverser une situation irréversible. A 99,9%...

image 1 actualitéimage 2 actualité

Avant ce clap de fin cauchemardesque, le Barça avait rapidement fait résonner sa cathédrale, habitée par 100 000 fidèles. Vite, trop vite, Suarez (1-0, 3e) avait montré la marche à suivre. Magnétisant les ballons dans l’entrejeu, le onze de Luis Enrique pris même un avantage certain, juste avant la pause, sur un but contre son camp de Kurzawa (2-0, 40e).

Après le repos, Messi sur penalty a ajouté une ligne au scénario diabolique (3-0, 49e). Un trait que Cavani crut définitivement effacer, en réduisant l’écart d’un missile sous la transversale de Ter Stegen (3-1, 62e). En une fraction de seconde, le Camp Nou s’était éteint… et l’horizon parisien éclairé. On connaît la suite, que l’on ne se repassera pas, la plaie était forcément ouverte. Et à vif. Après avoir sorti 90 minutes historiques à l’aller au Parc, Paris n’a pas su bonifier cette perf’. Et quitte cette scène européenne sur une déception majuscule.

Le 09/03/2017 à 18h50 par Toma421

Source : www.psg.fr