« Article suivant Article précédent »

[Journée 27]  MARSEILLE 1-5 PSG

12 jours après le Barça, Paris a de nouveau livré une prestation lumineuse, pour éclipser l’OM. Un succès retentissant : tout simplement la plus large victoire parisienne dans un classico ! Intouchable, Paris revient avec classe à 3 points de Monaco. Oui, cette équipe-là nous transporte !

LE FILM DU MATCH : UN CLASSICO RECORD !
On promettait l’enfer aux Parisiens sur la Canebière. Un vacarme assourdissant, le pressing musclé des Olympiens : oui, il y eut de l’électricité. Tout juste un peu plus de 6 minutes… Le temps en fait que Marquinhos coupe le courant de la tête sur une offrande de Thiago Silva (0-1, 6e) ! Aérien, le tandem brésilien fait immédiatement baisser la tension dans l’Orange Vélodrome. Un premier court-circuit dans les plans phocéens, avant que Cavani n’enclenche le disjoncteur. Sur une action d’école, Verratti trouve Pastore qui glisse en profondeur, sur une déviation dont il a le secret. A la réception de ce caviar, El Matador pique devant Pelé et s’offre son 26e but en Ligue 1 (0-2, 17e) ! Affamés, les champions de France avalent les espaces, et l’entrejeu Matuidi-Rabiot-Verratti aimante les ballons. Dans ces 45 premières minutes, seul Payet d’une frappe rasante (15e) aura réussi à alerter Trapp. Quant à Paris, il aura flirté avec le KO sur des actions XXL de Lucas puis Cavani (23e).

La suite continue d’éberluer les 65 252 spectateurs. Autant que de nous transcender. Sur une énième percée, Lucas rode dans la surface, et glisse hors de portée de Pelé (0-3, 50e) ! C’est criant : cet effectif prend un plaisir fou sur le terrain. On touche l’excellence, on frôle la démonstration et Draxler s’invite à la fête aux 6 mètres...6 minutes après son entrée (0-4, 61e). Fanni éteint temporairement l’incendie (1-4, 70e), mais Matuidi nettoie quasiment dans la foulée la lucarne pour ajouter une touche esthétique au récital (1-5, 73e) ! On aurait pu ajouter à ce show une bonne demi-douzaine de vagues dangereuses, mais on en reste là. Revoilà Paris à 3 longueurs du leader monégasque, boosté par une force collective manifeste. Historique, car l’OM n’avait jamais subi pareil revers à domicile face à son rival de la capitale…

image 1 actualitéimage 2 actualité

L’IMAGE DU MATCH : PASTORE, COMEBACK GAGNANT !
Près de 5 mois après sa dernière titularisation en L1, Javier Pastore était l’invité surprise de ce Classico. Aligné dans le couloir gauche, l’Argentin a semblé d’entrée dans le rythme. Physiquement on précise, car techniquement, il est de toute façon injouable… Impliqué directement sur 2 buts, il a notamment mystifié la charnière marseillaise sur une passe cachée pour Cavani (17e). Une merveille du genre, siglée El Flaco ! Remplacé après 55 minutes de représentation par Draxler, le numéro 10 parisien (34 ballons caressés) a soigné son retour sur scène. Théâtral !

LE(S) PROCHAIN(S) ÉPISODE(S)
Ce mois de février prolifique (6 victoires, 1 nul) s’est donc clos en apothéose sur les bords de la Méditerranée. Mars doit désormais confirmer l’appétence parisienne. Dès mercredi (18h30), les doubles tenants de la Coupe de France défendront leur couronne à Niort (L2), en 8e de finale. 3 jours plus tard, Nancy (16e, 28 pts) s’invitera au Parc (samedi, 17h), pour le chapitre 28 de cette L1 décidément haletante. Une semaine, 2 matches : on reste donc sur du…Classique !

Le 28/02/2017 à 22h20 par Toma421

Source : www.psg.fr